Finance

Les "Nudges", ça vous dit quelque chose ?

04 novembre 2016
Journée d'études le 7 décembre chez Audencia Business School !

Venue des Etats-Unis, la doctrine du nudge - « coups de pouce » en français – existe déjà dans nombre de politiques publiques. Encore peu répandus en France, les nudges ont déjà conquis les pays anglo-saxons. Le Premier ministre anglais, David Cameron, a créé une nudge unit dès 2010, dirigée par Richard Thaler. Il a été imité en 2009 par Barack Obama, qui a embauché Cass Sunstein pour piloter sa nudge squad.

Une façon d’inciter en douceur les gens à changer leur comportement, plutôt que d’employer contrainte et sanctions. Cette méthode qualifiée aussi de «paternalisme libertarien», car elle organise les choix sans les forcer, a été popularisée dans le livre Nudge : la méthode douce pour inspirer la bonne décision écrit en 2008 par Cass Sunstein, professeur de droit à Harvard, et Richard Thaler, économiste à la Chicago University.

Les techniques de nudging ont rapidement rencontré un large écho dans la sphère politique mais de nombreux autres acteurs se sont aujourd’hui mis aux nudges : associations, pouvoirs publics et aussi les grandes entreprises. La plupart des initiatives visent à faire adopter des comportements durables ou responsables aux citoyens, avec parfois un impact bien plus puissant que le traditionnel binôme contraintes-menaces.

Un nombre croissant d’entreprises et d’associations sollicitent des experts en économie comportementale et en finance pour mettre en place des nudges, la chaire Banque Populaire "Comportements et Vulnérabilité Financière" organise une journée d’études sur le sujet intitulé :

«  QUELLES PERSPECTIVES THEORIQUES POUR ANALYSER LES INCITATIONS AUX CHANGEMENTS COMPORTEMENTAUX ? »

Télécharger le programme

Le  nombre de places étant limitée l’inscription est obligatoire avant le 18 novembre par email auprès de  Stephanie Dubouchet en précisant : nom, prénom et affiliation.

Merci et à bientôt !

 


Vous aimerez aussi

Catégories
Finance Business